La Spiruline pourrait bien devenir l’aliment miracle des prochaines années

La SpirulineLa Spiruline, véritable miracle nutritionnel, est surnommée « l’algue bleue » pour sa couleur bleu-vert. Elle constitue l’une des sources de protéines d’origine végétale, donc non animale, des plus importantes et intéressantes pour faire face aux défis alimentaires du monde de demain.


La Spiruline n’est pas une micro-algue comme les autres

C’est une cyanobactérie qui est tout simplement à l’origine de la vie sur notre planète Terre. Apparue il y a 3,5 milliards d’années, c’est le premier micro-organisme végétal à pratiquer la photosynthèse : cette réaction biochimique essentielle permettant de transformer le dioxyde de carbone (CO2) en oxygène. Elle a donc contribué à façonner notre atmosphère terrestre pour un jour donner naissance à des êtres vivants.

Un peu d’histoire

Aztèques cultivant de la spirulineQuand les Européens abordèrent l’Amérique centrale, ils découvrirent les Aztèques qui tiraient du lac Texcoco, près de Mexico, une sorte de « boue bleue » à haute valeur nutritive nommée « Tecuitlatl ».

Depuis très longtemps, en Afrique, des peuplades du Sahara récoltent dans le lac Tchad une substance semblable appelée « dihé ». Les algues ainsi récoltées, très précieuses en cas de pénurie alimentaire, forment après séchage des galettes souvent consommées par les femmes enceintes.

Dans les années 1950, l’ethnologue Brandilly découvre que le peuple Kanembou, qui vit dans ces contrées d’Afrique centrale où l’alimentation est très carencée en protéines, ne présente aucun signe de carence nutritionnelle. Il constate que cela est dû à leur consommation régulière de Spiruline.

Au cours des années 70, la Spiruline devient très populaire dans les pays industriels comme aliment santé et en tant que complément alimentaire. Depuis, qualifiée d’aliment du futur en raison de sa richesse exceptionnelle en protéines, on la cultive de manière artisanale ou industrielle dans de nombreux pays (Afrique, Antilles, États-Unis, Hawaï, Inde, Mexique, Thaïlande, Chine…. et en France).

Que pensent nos grandes organisations mondiales de Santé de la Spiruline ?

Pour l’UNESCO, c’est « l’aliment idéal et le plus complet de demain ».
Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) la Spiruline représente « le meilleur aliment pour l’humanité au XXIème siècle ».
En Russie, la Spiruline est tout simplement autorisée comme « aliment thérapeutique » étant donné ses nombreuses vertus santé bien-être.

La FDA (Food and Drug Administration) la considère comme « l’une des meilleures sources de protéines ». Avec une moyenne de 60 à 70% de teneur en protéines par kilo, c’est tout simplement 3 fois plus que la viande de bœuf. Et que dire de la très faible quantité d’eau nécessaire pour produire ce pourcentage exceptionnel de protéines au kilo. La Spiruline est imbattable !!!

La Phycocyanine, le pigment bleu de la Spiruline

La couleur bleu-vert de la Spiruline provient de la présence d’un pigment de couleur bleu unique que l’on appelle la phycocyanine : une phycobiliprotéine au super pouvoir antioxydant. La Spiruline renferme naturellement bien d’autres nutriments : notamment des protéines, des glucides et des lipides mais aussi des vitamines, des minéraux, des oligo-éléments et de nombreux pigments colorés, aux propriétés antioxydantes essentielles pour lutter contre le stress oxydatif, comme la chlorophylle, du béta-carotène et donc de la phycocyanine. Cette variété de macro et micronutriments en fait une source végétale essentielle pour combler certaines carences alimentaires et vous redonner force et vitalité.

La Spiruline contient de la vitamine B12 non assimilable pour l’homme

Aucune autre vitamine n’a un impact aussi important sur votre bien-être et vos performances physiques que la B12. Cette vitamine hydrosoluble, aussi connue sous le nom de cobalamine, fait partie du groupe des vitamines B très présentes dans la Spiruline.

On parle souvent de vitamine B12 mais en fait on devrait plutôt préciser qu’il existe un ensemble de vitamines B12 (cyanocobalamine, hydroxocobalamine, méthylcobalamine, adénosylcobalamine, etc.). Elles ne sont pas toutes biologiquement actives et intéressantes pour l’homme.

Très présentes dans la viande, les poissons et les crustacés ainsi que les œufs, les personnes qui suivent des régimes végétariens ou végans sont donc confrontées à des carences en B12.

Or l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement) souligne que la Spiruline ne constitue PAS une source fiable de vitamine B12. En effet, la vitamine B12 contenue dans la Spiruline est majoritairement présente sous une forme inactive (cyanocobalamine). Les végétariens, végétaliens voire flexitariens, doivent donc trouver une source plus fiable de B12 et la Chlorelle que nous proposons dans nos produits ChloWell et SensiWell répond à ces besoins.

La culture de micro-algues est bonne pour l’environnement

Consommer des micro-algues de haute qualité nutritionnelle, et plus particulièrement la Spiruline Bio produite en France et présente dans notre produit SpiruWell, contribue à encourager une culture végétale à la fois bonne pour votre santé mais aussi essentielle pour notre environnement et notre planète. Aujourd’hui les scientifiques considèrent que 60% de l’oxygène que nous respirons est produit par l’activité photosynthétique des micro-algues.

Modes de production et qualité nutritionnelle

L’ANSES rappelle que les produits contenant de la Spiruline peuvent être contaminés par des cyanotoxines, des bactéries, des herbicides/pesticides ou des métaux lourds (plomb, mercure, arsenic). Il convient donc de prêter attention à l’origine de cette micro-algue et donc à son mode de production.

La Spiruline est cultivée dans des bassins qui sont pour la grande majorité à ciel ouvert. Il faut la récolter tous les 2 à 3 jours avant de la faire sécher pour obtenir des brindilles, des paillettes ou autre poudre consommable ou transformable en gélules ou comprimés. Le mode de séchage est très important car il peut modifier et altérer la qualité nutritionnelle des nombreux macro et micronutriments présents dans la micro-algue une fois récoltée.

Production de spiruline au Vietnam

80 à 90% de la Spiruline vendue et consommée en France provient de pays agricoles hors UE (Union Européenne). Autrement dit elle provient majoritairement des pays asiatiques (Chine, Inde…) et des États Unis.

Or les pays de production (incluant les pays européens) sont confrontés à divers problèmes écologiques et sanitaires (pollution de l’air et de l’eau, contamination des sols…). Et ils le seront de plus en plus. Malheureusement. D’où l’importance de choisir une Spiruline produite industriellement pour garantir une traçabilité sanitaire irréprochable et une meilleure régularité nutritionnelle sur toute l’année.


Sources :